Frédérik Kondratowicz – Restaurant de l'Hôtel de Ville
tumblr_lkz3n1DW3o1qcz71t

Peintures Marie-Jo Virdis & Dzé

Exposition

17 mai 2011 au 23 juillet

Vernissage samedi 21 mai

dès 9h30 jusqu’a 11h30 café-croissant

Marie-Jo Virdis & Dzé – à quatre mains

Après avoir rencontré un vif succès lors de leur première exposition à la Fondation l’Estrée, Marie-Jo Virdis et Dzé Limat nous présentent le fruit nouveau de leur travail commun, des toiles sous le thème de La Liberté, réalisées à deux, chez Frederik Kondratowicz au restaurant de l’Hôtel de Ville à Fribourg 

La Liberté d’expression

Pour partager et créer ensemble, sur un même support, nous sommes obligés de choisir des thèmes et des approches différentes de nos propres compositions et de notre propre vision d’artistes. C’est ce que nous avions intitulé “à quatre mains” lors de notre précédente exposition en commun.

 Ces compositions communes nous permettent d’explorer certains domaines que nous n’irions pas forcément découvrir seuls. Cette approche de fond  nous offre de belles découvertes. Elle nous enrichit et nous fait progresser. Le but premier étant surtout de se faire plaisir en échangeant nos expériences picturales personnelles.

 Aussi, nous avons pris la liberté de traiter chaque tableau par une technique de peinture différente, ce qui nous a ouvert des perspectives presque infinies.

 Pour rendre ce travail cohérent, nous avons décidé d’un format unique, sur un même support, avec des visages toujours présentés “en macro” de plus ou moins même cadrage.

 Lorsque nous avons développé ce projet, nous avons pris l’option de travailler sur des supports constitués de pages de journaux marouflés sur panneaux de bois croisé.

 Quoi de plus naturel dès lors, que d’utiliser comme fonds, notre journal régional “La Liberté”  et de présenter le concept de nos pérégrinations sur ce très beau mot, “La Liberté”.

 Privilège et richesse de notre démocratie, nous avons la liberté d’exister en tant qu’artiste. Nous avons la liberté de penser, de créer à notre guise, la liberté de mouvements et, bien entendu la liberté d’expression. Liberté d’expression aussi de ces différents  visages peints qui nous questionnent.

 A vous maintenant de prendre la liberté de découvrir, ou non, nos compositions, de les apprécier, ou non, et d’en tirer vos  propres conclusions en toute liberté.

Marie-Jo Virdis et Dzé

http://www.mariejovirdisdze.com/

http://www.restaurant-hotel-de-ville.ch

textes : Frédérik Kondratowicz – website : karakter.ch – photos : Julien Auzan