Frédérik Kondratowicz – Restaurant de l'Hôtel de Ville

DU 26 MARS AU 1 JUIN 2019

Nele Gesa Stürler

Exposition

Scénographe de théâtre et plasticienne

Tableau & sculpture

Du 26 mars au 1 juin 2019,

Vernissage, Samedi 30 mars 2019 de 9h à 11h30

Photos de famille et nénuphars, entre relation formelle et conceptuelle, l’artiste évoque le lien entre l’humain et la nature. Elle propose un dispositif pour suggérer un espace, un imaginaire afin que le spectateur y mêle ses propres souvenirs.

Entre les nénuphars et les deux sculptures en bois, j’assume une relation purement formelle.

** … La nature, processus vivant qui naît, se déploie et meurt, échappe complètement à l’emprise humaine. Elle est ce que nous rencontrons à l’extérieur de nous tout autant que ce que nous rencontrons à l’intérieur : notre nature humaine, notre nature profonde. Elle est l’altérité qui interagit constamment avec nous, qui façonne notre être jour après jour en lui permettant d’échapper au monde clos que nous risquons à tout moment d’édifier. (Patrick Guérin et Marie Romanens )

Installation  » Nous serons nus  »

Nele Gesa Stürler Scénographe de théâtre et plasticienne, née en 1965, grandit à Schleswig Holstein en Allemagne. 
A 19 ans, elle se dirige vers le théâtre en effectuant un stage auprès de Robert Wilson pour la Hamletmaschine d’Heiner Müller à Hambourg.

Elle étudie à l’Académie des Beaux Arts de Vienne en Autriche la scénographie chez Erich Wonder, diplômée en 1991.

Des assistanats pour les scénographes Erich Wonder et Bernhard Kleber l’amènent à 
l’ Opéra de Bruxelles, 
l’Opéra de Vienne, 
et au Schillerthéâtre de Berlin ( régie Luc Bondy, Leander Haussmann).

En parallèle, elle travaille pour les films des frères Dubini comme photographe de plateau.

Scénographe indépendante, elle réalisés des décors pour 
le Schauspielhaus de Graz en Autriche,
le Cuvillés théâtre à Munich, 
le Renaissance Théâtre à Berlin, les costumes pour la Schaubühne à Berlin ( régie Thilo Werner/ Thomas Ostermeier ) où elle va habiter pendant 15 ans.
(Temps libre.ch)

textes : Frédérik Kondratowicz – website : karakter.ch – photos : Julien Auzan